Jeu : Rallye des mots (5)

escargot-de-transport-de-bande-dessinee-electronique

 

 

Ce cinquième texte du Rallye des Mots vous est proposé par ma consoeur Katuscia CLIQUOT . Je souhaite la remercier pour sa participation et aussi vous faire découvrir son  ! blog :-)

 

De mes souvenirs les plus lointains, je n’aurais jamais imaginé que l’amitié puisse autant m’inspirer. Quand je pense à toi, mon amie, je réalise à quel point notre amitié reste un mystère pour notre entourage et il serait indécent de vouloir raconter notre amitié, par le biais d’un seul billet. Peut-on imaginer un patient, allongé sur le sofa de son psychologue, racontant sa vie en une seule consultation ?

J’ai donc décidé de faire simple et d’évoquer une soirée où mon amie et moi-même avons fait les zouaves. Ah ! Je vois les lecteurs friands de cette anecdote.

En cette veille de Fête des Mères, le redoux étant annoncé, nous décidâmes de nous installer sur la terrasse de ce bar, nommé « le Bureau » sans prédire que nous allions désobéir à tous les codes de bonne conduite. Maman célibataire de deux adorables bambins chacune, la bonne humeur de ce charmant serveur nous a emportées, loin de notre maussade vie quotidienne.

Ce jeune homme au teint doré et à la chevelure brune portait une chemise d’un blanc immaculé et un pantalon noir apprêté. Seules ses mains grafignées auraient pu nous déplaire. Délicat, il l’était dans chacun de ses gestes ou paroles. Nous étions en admiration et en dépit de notre tradition à savourer une coupe de champagne, lorsqu’il nous proposa de choisir le cocktail maison, nous ne pûmes décliner sa proposition.

Ce cocktail était un mélange de tequila, de liqueur de fraise et de cointreau. Il fut servi accompagné d’un mélange subtil de fruits et de friandises. Les quelques gorgées avalées commençaient à faire leur effet et nos paroles devenaient un véritable amphigouri. Un moment plus tard, entre éclats de rire et regards insistants, je m’étranglai avec le noyau de l’une des cerises de la brochette de fruits.

Il est temps pour moi d’interrompre mon récit au risque de me faire houspiller par mon amie, qui n’appréciera guère que je dévoile les quelques détails intimes de la fin de soirée.

Texte écrit par Katuscia CLIQUOT

 

 

Laisser un commentaire